Nucléaire civil : Areva part grand favori pour la construction d'une centrale en Jordanie

26/08/2008
Source : Le Figaro
Pays de destination(s) : Jordanie
Secteur(s) concerné(s) : Energies conventionnelles

Importateur net de brut, le Royaume Hachémite a pour ambition de réduire fortement sa dépendance énergétique. Une future centrale nucléaire civile pourrait fournir au pays 30% de son énergie en 2030.


La Jordanie finalise l'achat d'un réacteur Areva

Par Perrine Créquy - Le Figaro

La Jordanie donne sa préférence à Areva, le leader mondial du nucléaire. Le premier ministre jordanien, Nader Dahabi, a annoncé ce lundi être «actuellement dans la phase de signature d'un accord avec une société française pour acheter un réacteur nucléaire». Le contrat pourrait être paraphé lors de la visite d'Etat à Paris du roi Abdallah II de Jordanie, qui doit s'entretenir avec le Président Nicolas Sarkozy mercredi. «Le voyage du roi aura une signification spéciale», a indiqué en effet le premier ministre jordanien.

De son côté, un porte-parole du spécialiste français du nucléaire a confirmé qu' «Areva mène des discussions préliminaires avec la Jordanie pour voir comment le groupe peut contribuer à faire de ce programme un succès.» Il reste toutefois prudent sur l'issue de ce dialogue. «Il ne faut pas perdre de vue que nous nous sommes dans un temps long : un programme nucléaire met du temps à être mis en place et nécessite des discussions politiques et industrielles sur plusieurs années», selon le porte-parole d'Areva. Le groupe souligne qu'il «soutient la décision jordanienne de se doter d'une industrie nucléaire civile, et soutient la manière transparente et ouverte, avec laquelle le pays a lancé ce processus».

Un accord de coopération signé avec la France en mai dernier

Un accord de coopération nucléaire a été signé entre la France et la Jordanie en mai dernier. D'autres accords de ce type ont également été noués par la Jordanie avec les Etats-Unis, la Chine, la Grande-Bretagne et le Canada. Le premier ministre jordanien a précisé que «le réacteur fournira à la Jordanie de l'électricité et de l'uranium enrichi à des fins pacifiques, avec en outre la formation de personnel local et arabe».

Amman entend exploiter son premier réacteur nucléaire à partir de 2015. Cet équipement devrait fournir à la Jordanie 30% de son énergie en 2030, notamment grâce à l'extraction de 130.000 tonnes d'uranium, issues des nombreuses carrières de phosphates du pays. Grâce au nucléaire, la Jordanie prévoit de réduire sa dépendance énergétique. Actuellement, 95% des besoins en énergie du pays sont couverts par des importations.

Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA