Orascom : objectif 2 millions d’abonnes

C'est en juillet 2001 qu’Orascom Télécom a remporté la deuxième licence de téléphonie mobile en Algérie après une rude concurrence avec les plus grands mondiaux du domaine. L’affaire a été conclue pour un montant de 737 millions de dollars US. Le lauréat, Orascom Telecom Algérie (OTA), compte trois actionnaires principaux : Orascom Telecom Holding SAE (OTH) 53,6%, Oratel International Inc. 43% et Cevital 3,4%. OTH appartient au groupe égyptien Orascom, propriété de la famille Sawiris. Il emploie environ 20 000 personnes en Egypte dans le BTP, l'hôtellerie, les cimenteries et les télécoms. Cette holding, dirigée par Naguib Onsi Sawiris, s’affirme comme le plus important opérateur GSM en Afrique, au Moyen-Orient et le sous-continent indien. Elle co-exploite, aux côtés de France Télécom (Orange), MobiNil en Egypte. Cevital est, pour sa part, le premier groupe agro-industriel d'Algérie (250 millions de dollars de CA).

 

Le 15 février 2002, Orascom Algérie a lancé officiellement ses activités sous la marque Djezzy GSM et affiché comme priorité de couvrir 95% des agglomérations de plus de 2000 habitants avant fin 2005. Les 48 chefs-lieux de wilayas, dont les plus éloignés, Tindouf et Tamanrasset, ont été couverts fin 2003. A la même date, le nombre d'abonnés s'élève à 1,25 million dont 85 % en prépayé. L’objectif 2004 de la société est d’atteindre 2 millions d’abonnés.

 

Cette réussite d’un acteur privé sur la scène économique algérienne ne s’est cependant pas déroulée sans anicroches. Depuis l’ouverture du marché, une sévère guerre des prix met aux prises Orascom et Algérie Télécom (AT), l’opérateur historique. L’ARTP, l’Autorité nationale de régulation de la poste et des télécommunications, tente d’arbitrer ce différend alors qu’elle s’apprête à accorder, courant 2004, trois licences de téléphonie fixe et interurbaine au moment où AT connaît une saturation de son réseau et n'arrive plus à satisfaire la demande à travers le territoire national. L’ouverture totale du secteur sera de toute façon effective dès 2005.





Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA