Phosphates : le Maroc et la Libye envisagent de créer ensemble 3 unités de production chimiques

20/05/2008
Source : Romandie
Pays de destination(s) : Libye, Maroc
Secteur(s) concerné(s) : Chimie, plasturgie, engrais

L'étude de faisabilité chiffre le coût de ce projet intra-MEDA aux alentours d'un milliard d'USD. L'Office chérifien des phosphates pour le Maroc et la Libya Africa Investment Portfolio sont à l'initiative du projet.


Selon Romandie

Le Maroc et la Libye ont décidé d'entreprendre une étude de faisabilité pour la construction de trois usines de fabrication de produits phosphatiers estimées à un milliard de dollars, a-t-on appris dimanche de source officielle. L'étude concerne la réalisation des usines de production d'acide phosphorique (350 millions de dollars), d'ammoniaque (500 millions de dollars) et d'engrais (150 millions de dollars), a rapporté l'agence marocaine de presse MAP.

Un "mémorandum d'entente" a été signé dimanche à Jorf Lasfar (200 km au sud-ouest de Rabat) par l'Office chérifien des phosphates (OCP, public) et la compagnie Libya Africa investment Portfolio, en présence du roi Mohammed VI du Maroc, a indiqué la même source. Le document a été signé par Mustapha Terrab, PDG du groupe OCP et Bashir Saleh Bashir, PDG de Libya Africa investment Portfolio.

Les unités de production d'acide phosphorique et d'ammoniaque seront édifiées à Jorf Lasfar (Maroc) et celle des engrais soit au Maroc soit en Libye, a ajouté la même source. La compagnie Libya Africa investment est considérée comme l'un des grands investisseurs privés en Afrique. Le Maroc est le troisième producteur de phosphates derrière les Etats-Unis et la Chine. Mais, il est le premier exportateur et détient 70% des réserves mondiales.

Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA