Projet de construction en BOT d'une station de dessalement d’eau de mer à Djerba

25/09/2008
Source : Webmanagercenter
Pays de destination(s) : Tunisie
Secteur(s) concerné(s) : BTP, immobilier, infrastructures

La Société Nationale d’Exploitation et de Distribution des Eaux espère, avec le concours d'investisseurs étrangers, mener à bien ce projet afin de préserver la nappe phréatique de l'île.

La Société Nationale d’Exploitation et de Distribution des Eaux (SONEDE), devrait avoir recours au secteur privé pour faire financer et réaliser le projet de dessalement d’eau de mer à Djerba. Habib Jomaa, son directeur, s’est dit favorable à une approche BOT, afin de répondre au plus vite à la surexploitation de la nappe phréatique îlienne tout en offrant au personnel de la SONEDE une collaboration riche en transferts de compétences.

Le coût de la station s’élèverait à 39.3 millions d’euros. L’opération serait financée, à hauteur de 30% par capitaux propres et 70% par emprunt au taux d’intérêt fixé à 7,5%, le tout sur une durée de 12 annuités.

Selon Webmanagercenter:

"Les principales caractéristiques techniques du BOT de la station de Djerba sont la capacité de retenue, estimée à 50.000 m3 par jour, l’utilisation de l’osmose inverse comme technologie de pointe, et une souscription de puissance évaluée à 9442 kW".

Ces technologies, difficiles d’accès, justifient en partie la volonté des pouvoirs publics de se tourner vers le secteur privé étranger, seul à même de maîtriser les risques liés à l’utilisation de très hautes technologies. Les autorités comptent sur l’implantation de nouvelles techniques capables d’opérer un transfert de technologies et de compétences, afin de permettre au pays de les intégrer peu à peu."
Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA