'Propriété intellectuelle et PME' en débat à Tunis

13/03/2008
Source : Audinet
Pays de destination(s) : Tunisie
Secteur(s) concerné(s) : Autre ou non spécifié

L'atelier organisé le 10 mars 2008 par l'INNORPI a mis en avant le rôle moteur joué par la propriété intellectuelle pour stimuler l'investissement et soutenir les PME industrielles et innovantes.


Selon Audinet

Les participants à l'atelier itinérant sur l'importance de la propriété intellectuelle pour les PME, organisé, lundi 10 mars, à Tunis, à l'initiative de l'institut national de la normalisation et de la propriété industrielle (INNORPI) ont été unanimes à souligner l'importance de percevoir la propriété industrielle comme un facteur clé de développement et de croissance des PME, et non un simple moyen de lutte contre la contrefaçon et autres formes de reproduction. Ouvrant les travaux de cet atelier, qui aura lieu également à Sfax, le 12 Mars 2008, Mme Ghaiet El Mouna Annabi, Directrice générale de l'Institut national de la normalisation et de la propriété industrielle (INNORPI), a indiqué que l'organisation de cette rencontre s'inscrit dans le cadre de l'activation de l'accord-cadre conclu, en juillet 2007, entre la Tunisie et l'organisation mondiale pour la propriété intellectuelle (OMPI). Cet accord, a-t-elle rappelé, a pour principaux objectifs le développement des ressources humaines, la modernisation des méthodes de travail et leur adaptation aux évolutions des technologies d'exploitation de la propriété intellectuelle.

Elle a souligné que la propriété intellectuelle, joue de nos jours, un rôle majeur dans le développement de l'économie, l'impulsion des investissements et l'encouragement à l'initiative privée et à la création, outre sa contribution à la protection des créateurs, d'une part, et à l'ancrage des principes de la concurrence loyale, d'autre part. Les PME tunisiennes, qui représentent environ 90% du tissu industriel du pays, sont ainsi appelées à poursuivre leur programme de mise à niveau industriel et à concevoir la propriété intellectuelle comme un moyen efficace de transfert des technologies et un instrument de consolidation et de développement économique, a-t-elle encore souligné. Pour Mr Marco Marzano de Marinis, juriste adjoint à la division de l'assistance des PME à l'OMPI, la propriété intellectuelle devrait dorénavant s'inscrire dans le cadre d'une approche dynamique, basée sur l'exploitation de la propriété intellectuelle comme étant un instrument complémentaire pour la croissance des PME et une sorte de garantie pour les investisseurs.

En adoptant cette démarche chaque entreprise, industrielle, de commerce ou de services pourrait à tout moment savoir si sa propriété intellectuelle est protégée ou non et avoir un bilan complet de son portefeuille de droits (brevet, marque, licence). A cet effet les PME sont appelées à préparer tout un plan d'affaires, voire un audit sur les actifs intangibles (connaissances, innovation, création), qui consiste en le suivi de l'acquisition de la propriété intellectuelle et le contrôle pour une utilisation ponctuelle des actifs intangibles. Il y a lieu de signaler que l'INNORPI envisage de mener des diagnostics gratuits au profit des PME tunisiennes en vue de leur permettre d'identifier leur potentiel d'actifs intangibles à même d'être protégé. Pour mémoire, le nombre des marques déposées par les entreprises nationales auprès de l'INNORPI a atteint 1500 dépôts en 2007.

Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA