Royal Air Maroc se porte bien et vante la libéralisation du ciel

30/10/2008
Source : Le Figaro
Pays de destination(s) : Maroc
Secteur(s) concerné(s) : BTP, immobilier, infrastructures

Le PDG de l'entreprise, Driss Benhima, s’est félicité dans un discours prononcé le 29 octobre au World Air Transport Forum, réuni à Paris, des effets positifs de l’accord de ciel ouvert signé avec l’Europe en 2006.

Le PDG de Royal Air Maroc (RAM), Driss Benhima, s’est félicité dans un discours prononcé le 29 octobre au World Air Transport Forum, réuni à Paris, des effets positifs de l’accord de ciel ouvert signé avec l’Europe en 2006.

Le transporteur national marocain a su tirer profit de la libéralisation du trafic, devenant la deuxième compagnie aérienne en Afrique après South African Airways. Depuis 2006, selon Le Figaro, qui cite M. Benhima, "environ 200.000 emplois auraient été créés grâce au trafic généré par l’ouverture du ciel marocain".

Un certain nombre de compagnies ont ainsi pu proposer de nouvelles destinations à leurs clients. Le trafic aérien et touristique a aussi augmenté sensiblement. Le succès de la compagnie aérienne marocaine ne résulte cependant pas seulement d’accords passés avec d'autres acteurs du secteur.

La stratégie adoptée par ses dirigeants a également compté, avec l'intégration de RAM au Groupe Royal Air Maroc, au sein duquel la compagnie marocaine est en charge, avec Air Sénégal International, du transport régulier. Le transport low cost se fait via sa filiale Atlas Blue. Le fret aérien est assuré par Atlas Cargo tandis que le groupe dispose aussi d’une filiale hôtelière : Atlas Hospitality.

Enfin, le groupe possède un vaste pôle industriel, composé de trois grands centres industriels, ainsi qu’un pôle innovation et services, spécialisé aussi bien dans la restauration que dans les centres d’appels ou la gestion des opérations au sol pour les passagers et avions.

Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA