Textile : la Méditerranée en train de redevenir un producteur attractif

9/01/2009
Source : Le Figaro
Pays de destination(s) : Egypte, Maroc, Tunisie
Secteur(s) concerné(s) : Distribution, Textile, habillement, luxe

Dans un environnement économique instable, la proximité s'impose comme un gage de sécurité pour les grandes enseignes textiles européennes. Les pays du Maghreb et du Moyen-Orient commencent à en tirer profit.

Dans un environnement économique instable, la proximité s'impose de plus en plus comme un gage de sécurité pour les grandes enseignes textiles européennes. Les pays du Maghreb et du Moyen-Orient commencent à en tirer profit. Alors que la fin des quotas d'importations de produits textiles chinois avaient marqué un net recul pour les pays méditerranéens, historiquement grands producteurs, les coûts de transport, la remontée du dollars et le contexte général de crise, commencent à jouer en leur faveur.

Les Galeries Lafayette devraient ainsi se réimplanter au Maghreb, en ouvrant un magasin de 13 000 m2 à Casablanca, et ce après soixante-dix ans d'absence. "Alors qu'il faisait confectionner 95% de ses produits en Asie, [Le groupe] veut désormais rééquilibrer ses approvisionnements entre l'Asie et la Méditerranée. «Nous cherchons actuellement dans ces pays des usines capables de faire des produits mode, sophistiqués et à forte valeur ajoutée, mais en séries courtes, explique Michel Roulleau [, directeur adjoint des Galeries]. Poussés par les Zara ou H & M, nous revenons vers des fournisseurs plus proches. Nous avons besoin d'être plus réactifs.»" [...]

"Carrefour confirme ce mouvement. «Je ne sais pas quel sera mon chiffre d'affaires dans un an, analyse Jean-Daniel Gatignol, directeur textile de Carrefour. Dans cette situation, je ne vais pas commander mes séries intégralement en Asie. Je vais m'engager pour 60% environ et pour le reste le faire fabriquer par petite série en Méditerranée, au gré des besoins. Decathlon ou H & M font déjà cela très bien.» En plus, selon Jean-Daniel Gatignol, la Chine n'est plus aussi intéressante car les salaires ont augmenté. D'ailleurs, la Chine, elle-même, a délocalisé dans d'autres pays d'Asie. «La remontée de 25% du dollar renchérit encore ce fournisseur, ajoute Jean-Daniel Gatignol. La zone proche est la zone clé pour gérer sainement nos stocks."

Source : Le Figaro
Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA