TIC: la Tunisie veut s'inspirer du modèle finlandais

17/03/2008
Source : Webmanager Center
Pays de destination(s) : Tunisie
Secteur(s) concerné(s) : Biotechnologies, Composants électroniques, Electronique grand public, Equipements électriques & électroniques, Logiciels & prestations informatiques, Télécommunications & internet

La Banque de financement des PME (BFPME) vient d'organiser un séminaire sur le thème '’Innovation et TIC : l’expérience finlandaise’’ à destination des entreprises tunisiennes innovantes.


Selon Webmanager Center

"La Banque de financement des petites et moyennes entreprises ‘’BFPME’’, que dirige M. Abdessalem Mansour, et le Pôle Elgazela des technologies de la communication, dont la direction est assurée par Mme Aïcha Essedika Ennaifer, ont organisé ce matin 10 mars 2008 au Pôle une journée d’information ayant porté sur le thème ‘’Innovation et TIC : l’expérience finlandaise’’, et ce en présence notamment de l’ambassadeur de la Finlande en Tunisie, Mme Laura Reinilä, du sous-secrétaire d’Etat permanent au ministère de l’Emploi et de l’Economie, M. Kalle J. Korhonen. L’assistance était composée essentiellement des jeunes chefs d’entreprise, de professeurs, chercheurs et d’étudiants.

‘’Cette journée s’inscrit autour d’une thématique stratégique pour nos entreprises dans le secteur des technologies de l’information et de la communication, et de ce fait les entrepreneurs sont l’avenir de notre pays et que l’innovation est la clé de leur réussite. Donc, il est important de leur donner l’envie d’entreprendre; les compétences existent mais elles ont besoin de plus de soutien et d’accompagnement. C’est pourquoi nous pensons que leurs premiers compagnons ce sont naturellement les banques et mais aussi les autres institutions de financement’’, a indiqué Mme Ennaifer. C’est M. Abdessalem Mansour qui prendra le relais pour donner des indications sur l’objet de la création de la BFPME, ainsi quelques chiffres des projets qu’elle a financés jusque-là (autour de 492 projets pour un montant d’environ 386 millions de dinars…). Il notera en substance que la BFPME est la version tunisienne de TEKES –qui est l’agence nationale de développement technologique de la Finlande mais qui est également dotée d’une unité de financement de l’innovation).

M. Kalle J. Korhonen viendra à la suite du P-DG de la BFPME pour parler de la ‘’politique des PME en Finlande’’, notamment du rôle des structures d’appui aux PME aussi bien sur le plan local qu’au plan international, y compris l’exportation et l’installation à l’extérieur. Il s’agit d’un super ministère créé à la fin de l’année dernière et qui compte pas moins de 11.000 emplois avec un budget de fonctionnement de 2,3 milliards d’euros. De ce point de vue, le ministère englobe plusieurs unités (la promotion de l’entreprenariat, le développement de l’environnement pour les entreprises, le développement de la compétitivité des PME, la promotion de la croissance des entreprises…, et même un département du ministère de l’Intérieur).

Pour sa part, le directeur général de Finnvera plc, M. Pauli Heikkilä, a développé ‘’la politique et structure de l’innovation en Finlande : les contraintes du financement de la croissance des entreprises innovantes et solutions apportées par la Finnvera’’. Cette institution publique consacre quelque 7 milliards d’euros de crédit aux PME entre crédits et garanties (dont 5, rien que pour le soutien à l’exportation) ; une entreprise finlandaise sur deux est cliente chez Finnvera. Enfin, les représentants de Nokia Siemens Network sont venus exposer les raisons du succès en Tunisie et ailleurs de cette entreprise qu'on ne présente plus…

Les débats de l’assistance ont essentiellement touché le mode d’octroi de microcrédit en Finlande, le recueil des informations sur les marchés, la coopération entre les différentes structures d’appui à l’entreprise, les encouragements au développement régional… Malgré quelques contraintes, comme d’ailleurs l’ont reconnu volontiers les responsables finlandais, la Finlande semble avoir mis en place un système d’innovation et de financement technologique presque parfait. Il nous a été montré l’index de compétitivité globale du pays publiée par Davos, on voit une homogénéisation en matière de développement des TIC à tous les niveaux. (...)"

Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA