Transport maritime : les projets stratégiques de CMA CGM en Méditerranée

23/02/2009
Source : Econostrum
Pays de destination(s) : Egypte, Euromed, Malte, Maroc, Syrie
Secteur(s) concerné(s) : BTP, immobilier, infrastructures

Alors que la Méditerranée, région d'origine du groupe, ne représente que 15% de ses activités, la CMA CGM entend y poursuivre son extension et prévoit d'y investir près de 200 millions d'euros.

Alors que la Méditerranée, région d'origine du groupe, ne représente que 15% de ses activités, la CMA CGM entend y poursuivre son extension et prévoit d'y investir près de 200 millions d'euros.

Après la signature, récemment, d'une nouvelle concession pour l'exploitation et l'extension du port de Lattaquié, en Syrie, le groupe CMA CGM gère désormais cinq terminaux autour du bassin méditerranéen. Ses projets de développement pour les prochaines années, de l'ordre de 200 millions d'euros, concernent avant tout trois ports de transbordement (Malte, Tanger et le port égyptien de Damiette), et deux ports de desserte terrestre (Marseille Fos et Lattaquié).

Econostrum, qui fait le point sur les investissements de la CMA CGM en Méditerranée dans un article du 19 février, explique qu'"à Malte, les cargaisons sont éclatées vers l’ensemble de la Méditerranée, mais aussi l’Europe du nord et l’Amérique. Après avoir obtenu la prolongation de la concession du terminal à conteneurs Malta Freeport jusqu’en 2069, CMA CGM a engagé 80M€ de travaux (dont une partie est subventionnée par l’Europe notamment). Le dragage permettant d’accueillir les porte-conteneurs géants de 13.000 "boîtes" sera achevé d’ici deux mois." Une extension qui devrait porter la capacité du terminal à 3 millions d'EVP en 2010."

L'année prochaine verra aussi la mise en service d'un nouveau terminal conteneurs dans le port de Damiette pour dispatcher les marchandises vers la Méditerranée orientale. Selon le site d'information économique, "ce projet public/privé est financé à hauteur de 155M€ par les fonds propres des promoteurs (un consortium détenu à 20% par CMA CGM aux côtés de Kuwaiti Gulf Links Ports International, China Shipping et General Electric) et par un prêt de 373M€ apporté par la Banque africaine de développement, la Ahli United Bank et l’Arab Banking Corporation."

A Tanger, qui est une plateforme essentielle pour les échanges de marchandises en provenance d'Amérique et d'Asie, la CMA CGM entend se porter candidate à la gestion d'un terminal de Tanger Med 2, dont les travaux devraient débuter prochainement. Concernant les interfaces mer-terre, le groupe souhaite notamment, outre son investissement sur le futur terminal conteneurs Fos 2XL (Marseille), développer la voie commerciale vers l'Irak à partir du port syrien de Lattaquié.

Cette orientation stratégique du troisième armateur mondial confirme la prépondérence internationale de la Méditerranée, où transite 30% du trafic maritime mondial, et ce malgré la baisse de fréquentation enregistrée par le canal de Suez en janvier 2009 (-22%, soit 1.313 navires contre 1.690 un an plus tôt). Dans ce contexte, conséquence de la crise économique à l'échelle internationale plus que des actes de piraterie perpétrés localement, le nouveau port de Tanger semble à même de devenir une plateforme majeure pour les échanges entre l'Amérique du Nord, l'Afrique, l'Europe et l'Asie. Pour CMA CGM, l'impact demeure réduit, 60 navires du groupes empruntant désormais le canal chaque mois, contre 65 auparavant. [Source : Econostrum]
Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA