Tunis : en dépit de la crise, la création d'un centre financier international reste à l'ordre du jour

24/06/2009
Source : Africanmanager
Pays de destination(s) : Tunisie
Secteur(s) concerné(s) : Autre ou non spécifié

Un projet audacieux, pesant plusieurs milliards de dollars US. Très actif en Méditerranée, le promoteur bahreïni Gulf Finance House pilote ce projet gigantesque, qui a pour vocation de devenir la "City" de l'Afrique du Nord.


Un projet audacieux, pesant plusieurs milliards de dollars US. Très actif en Méditerranée, le promoteur bahreïni Gulf Finance House pilote ce projet gigantesque, qui a pour vocation de devenir la "City" de l'Afrique du Nord.

Le coût du projet est estimé aux alentours de 3 milliards de dollars US. Le centre financier s'étalera sur plus de 520 hectares dans l'aire métropolitaine de Tunis, constituant une véritable "ville dans la ville". 16 000 création d'emplois sont attendues du côté des autorités. Une ambition qui peut soulever un certain nombre d'interrogations dans la conjoncture actuelle, où la demande internationale plonge et où le crédit bancaire se raréfie. La question de la rentabilité du projet, pour ne pas parler de son financement de bout en bout, peut se poser.

Des craintes balayées d'un revers de la main par Issam Janahi, le président du Conseil d’administration de la Gulf Finance House : "le choix de la Tunisie pour abriter le premier Port financier en Afrique du Nord, n’a pas été fortuit. Bien au contraire, ce fut le fruit de longues discussions entre spécialistes à l’occasion du forum économique mondial de Davos, et d’études approfondies de rentabilité et de faisabilité réalisée par d’imminents experts internationaux du monde de la finance".

Le soutien, réaffirmé, de l'Etat tunisien ne sera pas de trop pour garantir la poursuite de ce projet qui, s'il venait à voir le jour, changerait radicalement la face du Grand Tunis.

 


 

Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA