Tunisie - France: les entrepreneurs des deux rives main dans la main

1/05/2008
Source : Agence de Presse Africaine
Pays de destination(s) : Tunisie
Secteur(s) concerné(s) : Autre ou non spécifié

Le MEDEF et l'UTICA ont appelé au renforcement des investissements entre les deux pays lors du Forum économique tuniso-français.


Selon Agence de Presse Africaine

Plus de 500 hommes d’affaires tunisiens et français, représentants les deux associations patronales, l’Union tunisienne du commerce, de l’industrie et de l’artisanat (UTICA) et le Mouvement des entreprises de France (MEDEF) se sont rencontrés à Tunis au cours du Forum économique tuniso-français, organisé à la faveur de la visite de Nicolas Sarkozy à Tunis, a constaté APA. Les moyens de promouvoir le partenariat tuniso-français, l’Union Pour la Méditerranée (UPM) et la contribution des hommes d’affaires à la réalisation de ce projet ont été au menu de ce Forum tenu sous le thème «mobilisés pour l’avenir» et rehaussé par la présence du Chef de l’Etat français. A voir la très importante délégation d’homes d’affaires et décideurs économiques français qui ont accompagné Nicolas Sarkozy dans sa visite de trois jours parmi nous, l’on croyait que les Français viennent à peine de découvrir et de s’enthousiasmer pour le site Tunisie. Patrons et investisseurs tunisiens et français ont lancé une offensive pour promouvoir les investissements en Tunisie et consolider un partenariat "gagnant-gagnant entre les deux rives de la Méditerranée. Le Forum a dévoilé que le chemin est encore long et que beaucoup reste à faire.

Malgré une tradition ancrée et des échanges commerciaux record à tous les niveaux, les investisseurs français donnent encore l’impression d’ignorer les atouts et les incitations qu’offre le site Tunisie et ses différentes composantes (législation, infrastructure, concurrence arabe et asiatique …). L’économie tunisienne, elle, a des efforts à faire (sur le plan de la formation, de la législation et de l’infrastructure, notamment maritime, entre autres) pour convaincre des investisseurs français, sceptiques et otages de «visions nostalgiques et post-coloniales » dépassées, selon les propos du président français Nicolas Sarkozy lui-même. La Tunisie est une destination des grands projets notamment en provenance des pays du Golfe arabe et on est à se demander pourquoi les Français ne saisissent pas leur chance, s’est interrogé Hédi Jilani, président de l’UTICA. L’objectif du Forum est «d’attirer davantage d’investisseurs français en Tunisie», a indiqué M. Jilani qui a plaidé pour «un partenariat gagnant-gagnant entre les deux rives de la Méditerranée.

«Le projet UPM (Union Pour la Méditerranée) appelle l’Europe à investir dans la Méditerranée», a-t-il conclu. Laurence Parisot, présidente du MEDEF, a pour sa part appelé les investisseurs des deux pays à être «plus offensifs, plus efficaces». «L’UPM, nous y croyons, a-t-elle déclaré devant le Forum. C’est une évidence, un projet magnifique». Si Mohamed Nouri Jouini, ministre du Développement et de la Coopération Internationale avoue que la compétitivité de l’économie tunisienne est aujourd’hui un «défi majeur», Christine Lagarde, ministre française de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi, a appelé ses partenaires tunisiens à continuer de travailler sur quelques points importants tels que la formation professionnelle et l’innovation technologique. Mme Lagarde a exhorté les parties concernées à profiter des atouts qu’offre la Méditerranée (mer et soleil) pour s’orienter davantage vers les projets et la recherche dans le domaine des énergies. «Il y a aujourd’hui rupture d’égalité entre les populations de la Méditerranée sur les bienfaits du soleil», a-t-elle dit. (...)"

Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA