Tunisie : le secteur des technologies de l’information et de la communication en pleine croissance

27/03/2009
Source : La Presse (Tunisie)
Pays de destination(s) : Tunisie
Secteur(s) concerné(s) : Télécommunications & internet

Le secteur des Technologies de l’information et de la communication (TIC) se développe en Tunisie, avec un taux de croissance de 17,8% pour l'année 2008.

Le secteur des Technologies de l’information et de la communication (TIC) se développe en Tunisie, avec un taux de croissance de 17,8% pour l'année 2008. Le secteur a représenté 10% du PIB en 2008 contre 9% en 2007.

Selon l'indice de préparation aux TIC (Network Readiness Index) du Forum économique de Davos sur les technologies de la communication, l’économie tunisienne se classe première en Afrique pour la deuxième année consécutive (et 35ème parmi 127 pays) en 2008. Le pays était également arrivé 2ème sur 115 pays en matière de succès dans la politique de promotion des TIC. C’est ce qu’a rappelé M. El Haj Gley, ministre tunisien des Technologies de la communication, le 24 mars 2009, au pôle technologique d'El Ghazala.

L’amélioration du secteur des TIC en Tunisie est à la fois quantitative et qualitative avec l’extension des réseaux de téléphonie mobile et de l’Internet, l’accroissement du recours à l'informatique, ainsi que le développement d'un climat favorable à la concurrence, à la compétitivité et à l'investissement. Le réseau de téléphonie mobile compte aujourd’hui 8,57 millions d’abonnés, et la densité téléphonique s’élève à 82,7 abonnés pour 100 habitants. Quant au réseau Internet, 2,8 millions de Tunisiens y ont recours, soit une hausse de 60% par rapport à l'année 2007. [Source : La Presse]

Sur le marché de la téléphonie, la concurrence est forte. L'opérateur historique Tunisie Télécom et son concurrent privé Tunisiana multiplient les offres alors qu'un troisième opérateur doit entrer sur le secteur des télécoms en 2010. Afin de conserver sa position de leader dans le pays, Tunisie Telecom a annoncé vouloir créer une Société d'investissement à capital risque (SICAR) d'un capital de 20 millions de dinars tunisiens, en partenariat avec deux grandes institutions financières publiques, la Banque de l'habitat (BH) et la Société Tunisienne de Banque (STB). Cet apport en fonds propres lui permettra notamment de financer ses efforts en R&D. [Source : Econostrum, Espace Manager]
Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA