Tunnel entre le Maroc et l'Espagne : la faisabilité du projet est remise en cause

1/10/2008
Source : Wabayn
Pays de destination(s) : Maroc
Secteur(s) concerné(s) : BTP, immobilier, infrastructures

Une étude géologique pourrait invalider définitivement le projet de tunnel qui devait être construit sous le détroit de Gibraltar.

La faisabilité du projet de tunnel ferroviaire sous le détroit de Gibraltar entre l'Espagne et le Maroc, est remise cause par une étude géologique qui a identifié deux portions argileuses au centre du détroit. Ces portions pourraient empêcher de percer le tunnel. L'ouvrage envisagé,  d’une longueur de 38,7 kilomètres (dont 28 km de tronçon sous-marin) serait composé de deux tunnels et d'une galerie de service. Le budget provisoire atteindrait déjà les cinq milliards d'euros.

La nouvelle tombe au mauvais moment car la ministre espagnole des Transports Magdalena Alvarez et son homologue marocain Karim Ghallab devaient se rendre au Luxembourg le 13 octobre pour plaider en faveur du projet auprès des ministres de l'Union européenne afin notamment d'obtenir un financement.

L’Espagne et le Maroc qui, en 2006, avaient relancé le projet lancé dans les années 80, de relier leurs territoires, à l'instar de ce qu'ont fait la France et l’Angleterre avec le tunnel sous la Manche, voient donc ce projet stratégique à nouveau bloqué.

Selon Wabayn, citant le quotidien espagnol El Pais, Angel Aparicio, le président de la S.E.C.E.G, l’entreprise publique espagnole qui avec son homologue marocaine la S.N.E.D, est en charge de piloter le projet, a annoncé que « jamais des travaux publics n’avaient fait face à de telles incertitudes" [...]
Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA