Une coopération renforcée entre l'Egypte et l'Algérie dans le domaine de l'économie et des investissements

10/04/2008
Source : Liberté
Pays de destination(s) : Algérie, Egypte
Secteur(s) concerné(s) : BTP, immobilier, infrastructures, Equipements électriques & électroniques, Médicaments, Métallurgie et recyclage, Télécommunications & internet

L'Egypte, premier investisseur sur le marché algérien hors hydrocarbures, entend maintenir sa position. Des moyens pour drainer des investissements algériens vers l'Egypte sont à l'étude.

"Abdelhamid Temmar au Caire : Convaincre les investisseurs algériens à travailler en Égypte”

Par Liberté

"Les relations économiques entre l’Algérie et l’Égypte continuent de se consolider et de s’étendre aux différents secteurs d’activité, a affirmé, dimanche au Caire, le ministre de l’Industrie et de la Promotion des investissements, Abdelhamid Temmar. Le point a été fait sur les résultats obtenus dans le domaine de la coopération économique et des investissements entre les deux pays à la lumière de la récente visite officielle en Égypte du Président Bouteflika et des recommandations de la réunion, tenue le mois dernier à Alger, de la haute commission mixte algéro-égyptienne, a précisé M. Temmar à l’issue d’une séance de travail avec le ministre égyptien des Investissements, Mahmoud Mahied-dine. La rencontre avec le ministre égyptien, a poursuivi M. Temmar, nous a permis d’échanger “les points de vue et les expériences au sujet des réformes économiques adoptées par les deux pays”, avant d’ajouter que la rencontre a été mise à profit pour s’enquérir de la nature et des résultats de l’expérience égyptienne en termes de réformes économiques, notamment dans le secteur bancaire, et d’examiner les opportunités de coopération et d’affaires entre les deux pays. Nous avons décidé, d’un commun accord, de créer, dans les plus brefs délais, une commission chargée de suivre la mise en œuvre des accords signés par les deux pays et d’encourager les initiatives d’investissement en y associant les hommes d’affaires.

Le ministre égyptien s’est, à son tour, félicité “de la première place occupée par l’investissement égyptien sur le marché algérien hors hydrocarbures, en réaffirmant l’intention de l’Égypte de s’y maintenir” compte tenu des dividendes tirées tant pour le développement de l’économie algérienne que pour les compagnies égyptiennes.

M. Mahieddine a également indiqué avoir examiné, en compagnie de son homologue algérien, “les moyens et voies de drainer l’investissement algérien en Égypte dans les différents secteurs d’activité”, en ajoutant que des commissions mixtes, à l’instar de la commission des investissements présidée par les deux ministres, sont à pied d’œuvre en vue de promouvoir et de consolider cette coopération au profit des deux pays. Outre le domaine de l’investissement, cette coopération porte sur l’échange des expériences dans les domaines des réformes, a encore indiqué le ministre égyptien qui a tenu à affirmer la volonté des opérateurs de son pays de contribuer activement à la grande dynamique de développement que connaît l’Algérie. […]

Vingt-cinq compagnies égyptiennes ont investi en Algérie entre quatre et cinq milliards de dollars dans plusieurs secteurs économiques : la métallurgie, les télécommunications, l’aluminium, les câbles électriques, le bâtiment et l’industrie pharmaceutique."
Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA