Union du Maghreb Arabe : augmenter l'intégration pour réduire le souffle de la crise

20/04/2009
Source : allAfrica
Pays de destination(s) : Algérie, Libye, Maroc, Tunisie
Secteur(s) concerné(s) : Autre ou non spécifié

Pour nombre d'observateurs, les pays du Maghreb ont tout intérêt à mieux coordonner leurs politiques économiques et douanières afin de réduire l'impact de la crise financière internationale

 


Pour nombre d'observateurs, les pays du Maghreb ont tout intérêt à mieux coordonner leurs politiques économiques et douanières afin de réduire l'impact de la crise financière internationale

Le secrétaire général de l'Union du Maghreb Arabe (UMA), M. Habib Ben Yahia, s’est exprimé mercredi dernier sur le sujet, lors d’un séminaire organisé par l'Association des études internationales, en collaboration avec la Fondation Friedrich Ebert, intitulé "L'Europe et le Maghreb : l'impact de la crise économique internationale". Il a appelé les pays du Maghreb à établir des partenariats, soulignant que des mesures s'imposaient secteur par secteur, en particulier dans l'industrie automobile, le bâtiment et le tourisme.

Bien que les effets de la crise sur les pays d’Afrique du nord soient aujourd’hui modérés, les conséquences économiques sur le moyen et le long terme ne doivent pas être sous-estimées. "Les solutions à long terme résident dans la consolidation de l'intégration maghrébine. Cela correspond à un désir ardent de l'opinion publique maghrébine et à une prise de conscience qui veut que le Maghreb ne soit plus un rêve mais une réalité" a affirmé M. Habib Ben Yahia.

Il a aussi rappelé les propos du directeur général du FMI, M. Dominique Strauss-Kahn, tenus lors d’une conférence à Tripoli en décembre 2008 : "il est particulièrement urgent d'approfondir l'intégration du Maghreb pour mieux relever l'investissement et la productivité du secteur privé, afin d'accélérer la croissance, réduire le chômage et permettre à la région de mieux résister aux chocs extérieurs".

Plus récemment, c’est le ministre algérien des Affaires étrangères, M. Mourad Medelci, qui a défendu l’intégration économique régionale. Lors de la 28ème session du conseil des ministres des Affaires étrangères de l’UMA, tenue hier à Tripoli, il a affirmé que l'Algérie était "soucieuse de concrétiser la complémentarité économique maghrébine". Il a ajouté : "la conjoncture régionale et internationale pose un véritable défi à notre Union qui doit intensifier la concertation et la coordination en vue de promouvoir l'action maghrébine et réaliser une intégration plus effective et opérationnelle". [Source : allAfrica, Xinhua]

Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA