Union du Maghreb arabe (UMA) : la Tunisie veut accélérer le processus d’intégration économique

1/12/2008
Source : AFP
Pays de destination(s) : Algérie, Libye, Maroc, Tunisie
Secteur(s) concerné(s) : Banque, assurance, autre services financiers

Le président tunisien Zine el-Abidine Ben Ali, évoquant l’UMA, a déclaré qu’il souhaitait la création rapide de la Banque maghrébine de l'investissement et du commerce extérieur.

Le président tunisien Zine el-Abidine Ben Ali, évoquant l’UMA, a déclaré qu’il souhaitait la création rapide de la Banque maghrébine de l'investissement et du commerce extérieur.

Lors d’une réunion des banques centrales du Maghreb et d’Europe, le président tunisien a, selon l’AFP, déclaré : "Les mutations économiques mondiales [...] imposent à nos pays d'accélérer la cadence dans la réalisation du projet d'intégration maghrébine, en tant que condition indispensable pour s'adapter à ces mutations"; il a ensuite ajouter : "Nous formons l'espoir que l'ensemble des mesures prises à cet effet seront mises en oeuvre, et tout particulièrement l'entrée en exercice de la Banque régionale ».

Les Etats de l'UMA (Algérie, Libye, Maroc, Mauritanie et Tunisie), ont fixé comme date limite pour le démarrage de la banque l’exercice 2009. Décidée en 1991, la création de cette institution régionale peine à se concrétiser sur le plan opérationnel. Les divergences d’ordre politique entre certains membres de l’UMA ont en effet freiné le processus d’intégration maghrébine à tous les étages et notamment concernant le volet financier et économique. La question soulevée est ici celle de la capacité des Etats de l’UMA à gérer efficacement ce projet, en relation notamment avec celui de l’Union pour la Méditerranée.
Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA