Union du Maghreb Arabe : vers une intégration économique à défaut d’une réalisation politique

11/05/2009
Source : La Tribune (Algérie)
Pays de destination(s) : Algérie, Libye, Maroc, Tunisie
Secteur(s) concerné(s) : Banque, assurance, autre services financiers

A l’occasion du premier forum des hommes d'affaires maghrébins, qui se tient depuis hier à Alger, la création d’une banque maghrébine d’investissement et de commerce extérieur revient sur la table.


A l’occasion du premier forum des hommes d'affaires maghrébins, qui se tient depuis hier à Alger, la création d’une banque maghrébine d’investissement et de commerce extérieur revient sur la table.

Le projet, lancé depuis des années, devrait être réalisé cette année selon un accord des ministres de l’Union du Maghreb arabe (Algérie, Libye, Maroc, Mauritanie et Tunisie). D’aucuns s’accordent à souligner l’importance d’une banque régionale dans le cadre de l’intégration maghrébine. La banque permettrait notamment de financer de grands projets communs et d'appuyer la constitution d'une zone de libre échange. Après l’appui du président tunisien, c’est au tour du ministre tunisien des Affaires étrangères, M. Abdewaheb Abdallah de rappeler l’urgence de la mise en œuvre de ce projet, lors d'un forum économique euro-maghrébin organisé jeudi à Tunis.

Pour le ministre tunisien, "c’est un instrument essentiel pour la région, fortement réclamé par les milieux d’affaires". Selon lui, les difficultés rencontrées dans l’élaboration d’une zone économique régionale coûteraient 1 à 2 points de croissance par an pour chaque pays du Maghreb. D’après les estimations de la Banque mondiale, une intégration économique totale permettrait une hausse de 24% du PIB tunisien, de 27% du PIB marocain et de 34% du PIB algérien.
[Source : La Tribune]

Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA