Union pour la Mediterranée : les choses sérieuses commencent

15/09/2008
Source : Le Petit Journal
Pays de destination(s) : Euromed
Secteur(s) concerné(s) : Autre ou non spécifié

La lutte contre le dégazage sauvage en Méditerranée pourrait être le premier acte concret de l'Union pour la Méditerranée.

Les co-présidences française et égyptienne de l'Union pour la Méditerranée ont pris la décision de lancer des études préalables concernant le marquage des cuves des navires, afin de lutter contre les dégazages sauvages.

Ces études permettraient de juger de l'intérêt d'imposer à tous les navires désirant accoster dans un port méditerranéen, voire à tous les navires transitant en Méditerranée, d'être équipés d'un systême de marquage ADN des cuves et d'une boîte noire comparable à celui des avions.

La Méditerranée concentre 30% du fret maritime mondial et 25% du trafic des hydrocarbures. Et le dégazage y est important. Plus généralement, c'est la fragilité de la zone méditerranéenne qui est en cause.

Les 43 pays de l'Union pour la Méditerranée (UPM) devraient se réunir au niveau ministériel dans la deuxième quinzaine d'octobre, probablement à Monaco.

Selon Le Petit journal:
"Le ministre français du développement durable et de l'énergie Jean-Louis Borloo a affiché sa détermination, ce lundi 15 septembre au Caire, de voir d'"ici à la fin de l'année (...) démarrer des projets opérationnels"
Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA