Union Pour la Méditerranée : les dirigeants de PME optimistes

10/06/2008
Source : L' Economiste
Pays de destination(s) : Algérie, Palestine, Chypre, Egypte, Euromed, Israël, Jordanie, Liban, Libye, Malte, Maroc, Syrie, Tunisie, Turquie
Secteur(s) concerné(s) : Autre ou non spécifié

L'enquête Ipsos réalisée sur 933 patrons de PME de la rive Nord et Sud de la Méditerranée montrent que 79% des personnes interrogées sont favorables la création de la future UPM.


Selon L'Economiste

"La journée annuelle «Planète PME», organisée par la CGPME (Confédération générale des petites et moyennes entreprises) françaises, a choisi Marseille et la thématique méditerranéenne pour sa première manifestation hors Paris, mardi dernier. Le succès fut au rendez-vous, avec quelque 3.000 chefs d’entreprise et 8.000 visiteurs venus des deux rives, qui ont pu prendre acte de la volonté d’avancer que suscite le projet UPM (Union pour la Méditerranée) parmi les dirigeants de PME.

A cette occasion, les membres de la CGPME ont dévoilé les résultats encourageants d’une enquête Ipsos-KPMG, menée auprès de 933 patrons de PME de six pays riverains (Algérie, Espagne, France, Italie, Maroc, Tunisie) sur leur perception du projet UPM. C’est une première, une telle enquête n’ayant jamais été réalisée jusqu’ici, et ses résultats sont édifiants: 79% des patrons de PME des 6 pays attendent avec espoir ou confiance la création de l’Union. A y regarder de plus près, il apparaît cependant que seuls 59% des patrons français partagent ce point de vue, et certains intervenants maghrébins, notamment Nizar Baraka, ministre marocain délégué auprès du Premier ministre, chargé des Affaires économiques et générales, n’ont pas manqué de souligner une certaine «frilosité» des PME françaises à traverser la mer, comme le démontrent a contrario les Espagnols. Ces derniers ont créé quelque 1.000 entreprises au Maroc, au cours de ces dix dernières années.

Reste que 59%, c’est tout de même une belle majorité, comme le souligne Jean-François Roubaud, président de la CGPME: «C’est beaucoup, même si c’est moins que leurs partenaires. La Confédération partage cet optimisme. L’UPM constitue un potentiel de croissance majeur pour nos entreprises. La CGPME travaillera donc à aider les entrepreneurs à s’approprier ce grand marché d’avenir». Au Maghreb, les réponses favorables des entrepreneurs culminent à 82%, l’UPM leur apparaissant comme une perspective créatrice d’emplois pour leurs pays et de croissance pour leur propre entreprise. En se fondant sur ce chiffre, on peut considérer que les entrepreneurs maghrébins ont bien intégré la nouvelle donne des pôles compétitifs régionaux coordonnés pour affronter la compétition mondialisée.(...)"

Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA