UPM : conférence ministérielle sur l'eau à Amman le 22 décembre

12/12/2008
Source : Communiqué de presse MAE
Pays de destination(s) : Egypte, Euromed, Jordanie
Secteur(s) concerné(s) : Autre ou non spécifié

Les ministres égyptien, français et jordanien de l'environnement se réuniront le 22 décembre pour une conférence ministérielle sur l'eau destinée à arrêter les premiers projets concrets de l'UPM en ce domaine.

Les ministres égyptien, français et jordanien de l'environnement se réuniront le 22 décembre pour une conférence ministérielle sur l'eau destinée à arrêter les premiers projets concrets de l'Union pour la Méditerranée (UPM) en ce domaine. Seront présents à Amman M. Raed Abu Soud, Ministre jordanien de l’Eau et de l’Irrigation, M. Mahmoud Abou Zeid, Ministre égyptien des Ressources en Eau et de l’Irrigation, M. Jean-Louis Borloo, Ministre d’Etat, Ministre français de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de l’Aménagement du territoire et M. Stavros Dimas, Commissaire européen chargé de l’Environnement.

La gestion de l'eau figure parmi les priorités de l'UPM telles que définies lors du Sommet de Paris pour la Méditerranée, le 13 juillet 2008. Les Chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres de ce Processus avaient alors insisté sur deux axes : dépollution de la mer Méditerranée et gestion durable des ressources en eau.

Selon un communiqué de presse conjoint des trois pays qui se réunissent à Amman le 22 décembre :

"Cette conférence ministérielle aura un double objectif : fixer les lignes directrices d’une stratégie de long terme pour l’eau en Méditerranée, qui devrait être approuvée par les ministres en 2010 et soumise aux Chefs d’Etat lors du deuxième Sommet envisagé en 2010 ; annoncer de premiers projets concrets cohérents avec cette stratégie en vue de mobiliser les instances de gouvernance du Processus et les bailleurs de fonds.

Afin de couvrir l’ensemble des questions et de définir des orientations les plus pertinentes, le thème de l’eau doit être appréhendé avec l’ensemble des parties prenantes (autorités locales, entreprises, organisations non gouvernementales, chercheurs…). Aussi les acteurs de la société civile ont-ils été invités à se réunir le 21 décembre pour apporter une contribution importante à cette conférence.

Au terme de cette journée, plusieurs projets feront l’objet d’une présentation par leurs responsables. Cette stratégie et les projets associés mettront l’accent sur deux grandes finalités, d’une part, une ambition politique de haut niveau qui permettra de s’attaquer à des problèmes dépassant les moyens d’action d’un seul pays ou d’une seule organisation, notamment ceux liés au changement climatique et aux besoins environnementaux. D’autre part, deux objectifs chiffrés concernant la préservation de la qualité des eaux, ainsi que la réduction de la pression sur les ressources en eau par des usages plus économes."

Tel. +33 4 96 11 67 60  
Projets & Services ANIMA